LES INGRÉDIENTS

500 g de farine T55

320 ml d’eau

3 càc de sel

les 3/4 d’un sachet de levure de boulanger sèche

LA PRÉPARATION

  • Pour commencer, dans le bol d’un robot, versez tous les ingrédients sauf la levure et pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte +/- homogène.
  • Ajoutez ensuite la levure.
  • Pétrissez 5 minutes afin d’obtenir une pâte non collante et homogène.
  • Couvrez le bol d’un torchon et laissez monter la pâte dans une pièce chaude environ 1H30.
  • Dégazez ensuite la pâte en donnant des coups dedans. Disposez-la dans une cocotte en fonte (de 24-26 cm de diamètre) huilée.
  • Couvrez et laissez monter 30 à 40 minutes supplémentaires.
  • Mettez la cocotte fermée du couvercle dans un four froid. Chauffez à 240°C et faites cuire le pain 30 minutes.
  • Enfin, au bout de 30 minutes, enlevez le couvercle de la cocotte et faites cuire encore 10 minutes.
  • C’est prêt !

LE PAIN FAIT GROSSIR ?

Le pain est souvent considéré comme un aliment grossissant. Pourtant, il est fabriqué avec de la farine, de l’eau et du sel : la composition est simple et sans éléments dits grossissants !

Le pain fait partie intégrante de nos repas depuis des générations mais il est souvent supprimé lors de régimes amaigrissants ou de « rééquilibrages alimentaires ». En réalité, le pain est un aliment réalisé à partir du blé. Il est considéré comme un féculent, tout comme le riz, les pâtes ou la semoule. La différence ? Il est riche en sel. Le pain ne fait donc pas grossir s’il est consommé dans des proportions adaptées et s’il est compris dans nos portions de féculents. Manger un morceau de pain à chaque repas ou au petit déjeuner n’a jamais fait grossir quiconque, à moins qu’il soit consommé dans des proportions inadaptées. Il contribue à nous donner de l’énergie en se transformant en glucose et nous permet de tenir avant le prochain repas. Alors ne vous frustrez pas et réintégrez avec intelligence le pain dans votre alimentation !

Comment le rendre plus intéressant d’un point de vue nutritionnel ?

Pour ceux qui souhaitent rendre le pain d’autant plus intéressant nutritionnellement, consommez-les au levain et à la farine complète, ou aux graines. Ceux-ci auront l’avantage de vous nourrir davantage de minéraux, de fibres et de protéines, contrairement au pain blanc qui, fabriqué à partir d’une farine raffinée, ne contient que très peu de ces nutriments.

Le pain est un aliment à décliner sous toutes ses formes. Pour les plus gourmands, vous pouvez rajouter des noix ou des fruits secs pour lui donner un goût particulier et l’associer avec des aliments spécifiques. Par exemple, le pain aux noix se marie très bien avec le fromage, le pain au sésame avec un plat aux saveurs asiatiques et le pain aux fruits secs peut se consommer tel quel au goûter, tant il est gourmand et sucré.

Et si je suis cardiaque ?

Pour les personnes ayant des problèmes cardiaques ou artériels, penser à réduire votre consommation de pain au profit des féculents. En effet, vous pourrez plus facilement contrôler l’apport en sel ajouté. Vous pouvez également fabriquer votre propre pain afin de limiter l’ajout de sel. Attention : un pain sans sel ou pauvre en sel est très vite fade. Il conviendra de l’associer à des aliments savoureux pour contre balancer le manque d’assaisonnement.

Pétrissez-bien !

Laisser un commentaire