LES INGRÉDIENTS POUR 8 PERSONNES

2 bananes mûres

100 g de compote de pommes sans sucre ajouté

90 g de beurre doux

1 œuf

100 g de sucre rapadura ou sucre roux

30 g de sucre blanc

50 g de farine de quinoa

75 g de farine d’épeautre complète

30 g de cacao maigre

75 g de chocolat pâtissier

1 sachet de levure chimique

1 càc d’extrait de vanille

1 pincée de sel

Pour la déco : du quinoa soufflé

LA PRÉPARATION

  • Commencez par préchauffer votre four à 180°C, chaleur tournante.
  • Protégez un moule à cake de papier sulfurisé. 
  • Dans un premier temps, écrasez les bananes grossièrement et ajoutez la compote de pomme. 
  • Faites fondre le beurre et incorporez-le aux bananes.
  • Ajoutez ensuite les sucres, l’œuf et la vanille. Mélangez. 
  • Dans un autre saladier, mélangez les farines, la levure, le sel et le cacao.
  • Tamisez ces ingrédients aux mélange à base de banane et mélangez délicatement, sans trop réduire en purée bananes.
  • Cassez le chocolat pâtissier en morceaux et incorporez-le à la pâte. 
  • Versez l’appareil dans le moule à cake, parsemez si vous en avez, de quinoa soufflé et enfournez pour 1 heure environ.

LE QUINOA, DANS LE SALÉ COMME DANS LE SUCRÉ

La farine de quinoa est très intéressante à utiliser si vous consommez sans gluten. En effet, elle a un goût de noisette et sa composition nutritionnelle est très intéressante. Elle contient 11.5 % de protéines (farine de blé T65 : 9 %), 65% de glucides (farine de blé T65 : 76%) et 6 % de graisses (farine de blé T65 : 1 %). Elle contient également plus de fibres avec environ 6 g aux 100 g (2 à 2.5 g dans la farine de blé T65).

Vos pâtisseries et fonds de tartes seront originaux et leur densité nutritionnelle en sera meilleure.

 

La farine d’épeautre complète est aussi très intéressante pour ses valeurs nutritionnelles. Elle contient autant de protéines et de glucides que la farine de quinoa mais contient un peu moins de graisses et plus de fibres. Attention cependant à la mélanger à une autre farine pour éviter de retrouver son léger goût amer à la cuisson.

Le banana bread est très cuisiné dans les pays anglo-saxons, mais on en retrouve de plus en plus en France. Au chocolat, à la vanille ou aux noix de Pécan, il est très facile de l’adopter pour le cuisiner à sa sauce, avec ce qu’on a chez soi.

Ici, j’ai utilisé la compote de pomme, mais une troisième banane bien mûre aurait très bien fait le travail ! L’idée est d’avoir une base de fruit écrasée afin de donner au gâteau tout son moelleux.

Laisser un commentaire