LES INGRÉDIENTS POUR 16 MUFFINS

300 g de farine de blé T65

180 g de sucre

95 g de beurre mou

4 œufs

125 ml de lait 1/2 écrémé

200 g de chocolat noir pâtissier

1.5 sachet de levure chimique

Le zeste d’1 citron

6 gouttes d’huile essentielle de citron jaune

Sel

LA PRÉPARATION

  • Faites blanchir les œufs avec le sucre et le sel à l’aide d’un batteur électrique.
  • Ajoutez progressivement le beurre mou tout en continuant de fouetter.
  • Ajoutez ensuite la farine et la levure. Mélangez.
  • Incorporez le lait progressivement.
  • Divisez la pâte en 2.
  • Dans l’une, ajoutez l’huile essentielle de citron et les zestes taillés finement. Dans l’autre ajoutez le chocolat préalablement fondu au bain marie.
  • Répartissez les 2 pâtes dans des moules à muffins en silicone, par couches successives.
  • Enfournez à 160°C jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche.

EN CONFINEMENT, VOUS AVEZ LE DROIT DE PRENDRE DU POIDS

En cette période de crise sanitaire, beaucoup se questionnent quant à la prise de poids. Lorsque l’on est confiné, nous bougeons moins, nous sortons moins et nous mangeons parfois plus.

Vous me direz, manger fait passer le temps, certes ! Mais il faut distinguer manger pour le plaisir, rien que pour le plaisir et manger pour oublier la situation actuelle, pour calmer l’anxiété ou pour apaiser nos tourments.

Manger est toujours une source de réconfort épatante mais elle fait souvent l’objet de culpabilité quand la conscience de ce que l’on est en train de faire revient au galop. Aussi, certains d’entre nous montent sur la balance plusieurs fois par semaine, craignant de prendre quelques kilos durant cette période de quarantaine. La prise de poids est depuis longtemps tabou. Les kilos sont au cœur des pages de magazines et les régimes fusent toute l’année, prônant ainsi la minceur et la perte de poids.

A l’arrivée de l’été, les magazines féminins regorgent d’articles dont les sujets principaux tournent autour du maillot de bain et des kilos à perdre avant de se montrer sur la plage. En automne, nous trouvons des thèmes comme “être mince pour la rentrée” ou “faire le plein de vitamines avant le grand froid”, en hiver nous avons droit aux “ moins 5 kilos avant les fêtes” puis aux “ moins 5 kilos après les fêtes” et au printemps, ce sont les régimes détox qui font la une des journaux entre deux pages de publicités pour des chocolats de Pâques. Comment ne pas tomber dans une restriction alimentaire ou un calcul constant des calories avec ce que nous lisons sur les réseaux et dans les journaux ? Nous entendons tout et son contraire et sommes perdus quant à ce que nous devons manger et ce que nous ne devons pas manger. L’esprit reçoit tout un tas d’informations nutritionnelles toutes plus convaincantes les unes que les autres. Il se met alors à les trier et à ne garder que celles qui lui semblent les plus justes. Nous nous retrouvons alors à nous justifier en mangeant un muffin ou à nous applaudir quand nous avons avalé une salade sans sauce.

Nous n’avons pas besoin de faire de régime. Nous ne sommes pas obligé de rééquilibrer notre alimentation en période de confinement, nous n’avons pas non plus besoin de nous restreindre et surtout, nous n’avons pas à culpabiliser si nous voulons manger un muffin. Utilisons la nourriture comme une source de plaisir, cuisinons et pâtissons car si nous ne le faisons pas en confinement, quand le ferons-nous ?

Ne stressons pas si nous prenons quelques kilos, n’angoissons pas à l’idée de cuisiner au beurre et amusons-nous ! Nous sommes suffisamment stressés et anxieux face au COVID-19. L’alimentation ne doit pas être une source d’anxiété supplémentaire.

Pâtissez bien !

Laisser un commentaire