LES INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

10 pommes

100 ml d’eau

Le jus d’1/2 citron

Cannelle

LA PRÉPARATION

  • Commencez par éplucher les pommes.
  • Coupez-les en morceaux grossiers et déposez-les dans une casserole.
  • Ajoutez l’eau et la cannelle.
  • Faites cuire à 1/2 couvert, à feu moyen, pendant environ 15 minutes (en fonction des pommes).
  • Ajoutez pour finir le jus de citron.
  • Dégustez tiède ou froide !

C’EST L’HIVER !

La compote est l’un des desserts les plus réconfortant en période hivernale à mes yeux. La bonne odeur des pommes chaudes mêlée à celle de la cannelle transforment la cuisine en marché de Noël.

Pour une compote en morceaux, les Golden sont excellentes. Elles tiennent à la cuisson et ne finissent pas en bouillasse (merci maman pour ce joli mot haha).  Parfumez-la avec de la cannelle ou de la vanille ou laissez-la nature si vous trouvez que les pommes se suffisent à elles-mêmes.

La compote se sert en dessert, accompagnée ou non d’une boule de glace vanille et de biscuits. Elle s’utilise aussi pour remplacer le beurre ou le sucre dans la pâtisserie. Dans ce cas, préférez-la bien mixée et lisse de façon à ce qu’elle s’incorpore parfaitement à l’appareil à gâteau.

Côté nutrition…

Côté nutrition, vous pouvez alterner entre compotes et fruits frais. La compote fait partie intégrante des 2 portions de fruits recommandés par jour mais elle n’apporte pas tout à fait les mêmes éléments au corps.

D’une part, le fruit utilisé est cuit. Certaines vitamines se sont donc échappées durant la cuisson (et particulièrement la vitamine C).

D’autre part, la compote est beaucoup moins satiétogène que la pomme crue (c’est à dire qu’elle cale moins). En réalité, la structure des fibres est modifiée lors de la cuisson, mais aussi lors du découpage et du mixage des fruits. C’est pour cela qu’une pomme à croquer est beaucoup plus rassasiante qu’une pomme cuite. Il est aussi intéressant de comprendre qu’une pomme cuite ne nécessite pas la même mastication qu’une pomme crue. La pomme crue à besoin d’être mastiquée plusieurs fois avant d’être avalée : sa structure et ses fibres vous permettent donc d’être plus rapidement calé.

Pour finir, les sucres de la pomme crue mettrons plus de temps à se diffuser dans le sang et donc à faire monter la glycémie tandis qu’une compote augmentera rapidement la glycémie après ingestion. Ce mécanisme s’applique aussi pour les jus de fruits, les sorbets et les smoothies par exemple. Ce principe est encore et toujours lié à la structure et à la quantité de fibres retrouvées dans l’aliment “transformé” (quand je dis transformé, je ne parle même pas d’ajouts d’ingrédients ou d’additifs, mais bien de modification de la structure de l’aliment).

Pour résumer ce charabia, vous ingérez plus d’aliments lorsqu’ils sont cuits que lorsqu’ils sont crus : au lieu de consommer une pomme, vous en mangerez au moins 3 sous forme de compote, du fait de la diminution de la mastication, de la déstructuration des fibres mais aussi du caractère peu rassasiant du fruit cuit.

En cas de perte d’appétit

Si vous manquez d’appétit et que vous avez besoin de prendre du poids ou de récupérer le poids que vous avez perdu inintentionnellement, pensez à enrichir votre compote en y ajoutant :

  • de la crème fraîche
  • du beurre
  • des biscuits émiettés
  • de la confiture
  • de la crème de marrons
  • du miel
  • du sucre
  • si votre compote est mixée, vous pouvez même la mélanger avec de la poudre de lait ou du fromage blanc.

Si vous observez ne jamais avoir assez de place pour un dessert, pensez à le garder pour plus tard. Par exemple, vous pouvez le manger à 15h00 ou à 21h00.

Laisser un commentaire